L’importance du contenu de haute qualité : Comment créer des articles de blog qui engagent et qui informent ?

NOTER CET ARTICLE :
[Total des votes : 1]

Nous avons du mal à imaginer le travail derrière un article. À première vue, on le lit, on s’informe, on est content, et puis ça s’arrête.
Jusqu’à ce que ce soit à vous d’en écrire un… et là, c’est la page blanche 😱

Pas de panique, nous avons rassemblé les meilleures méthodes et les meilleurs conseils que vous arriviez à rédiger un contenu de QUA-LI-TÉ !!!

Copywriting et rédaction web

Tout d’abord, on va commencer par une petite définition qui vous sera très utile pour la suite de l’article :

Copywriting ≠ rédaction web

Le copywriting, c’est l’art d’écrire. Il s’utilise aussi bien à l’écrit qu’à l’oral d’ailleurs.
Il existe plusieurs méthodes, mais ce qu’il faut en retenir de toutes, c’est qu’il faut être persuasif,
en captant l’attention et en suscitant l’émotion.

Le rédacteur web réalisera plutôt des articles de blogs, newsletters, fiches produits, etc.
Son rôle principal est d’informer le lecteur.
Tandis que le copywriter se concentrera sur des e-mails de ventes et des publicités écrites de
manières créatives et persuasives à tout ce qui touche à l’aspect commercial.

Évidemment, un rédacteur web peut utiliser le copywriting et inversement. Mais ce sont deux choses différentes.

Vous suivez ? 😉

Les étapes de la rédaction web

Souvenez-vous quand au collège, les profs de français nous apprenaient à structurer nos idées, à faire des plans avant d’entamer une rédaction et bah pour la rédaction c’est pareil (à quelques détails près).

En clair, voici les étapes :

1 – Avoir un titre accrocheur

  • Doit évoquer un problème ou une interrogation, plutôt qu’une solution
  • Doit être court
  • Doit attiser la curiosité
  • Doit être clair et spécifique

2 – Être concret et spécifique

Faire du contenu c’est bien, montrer votre expertise à travers ce dernier c’est mieux. Quand vous créez du contenu, il faut que vous pensiez à votre valeur ajoutée. Du contenu il y en a à foison sur le net, alors démarquez-vous !

3 – Dire plus en écrivant moins

Ne vous étalez pas. Il faut que vous soyez concret et factuel avec une pointe d’émotion. Le ton corporatif c’est bien, mais ça lasse vite. Vous ne vous adressez pas à une entreprise directement, mais à un humain.

4 – Raconter des histoires

Pas du blabla, racontez votre parcours, celui de votre entreprise ou d’un collaborateur. Il faut que ça ait du sens !

Pensez à Apple, qui a construit tout un univers et qui a un storytelling en béton.

5 – Faire comme si on parlait à un ami

Enfin, ça va dépendre du type de personne à qui on s’adresse bien sûr, il faut s’adapter. Mais soyez amical quoi qu’il arrive !

6 – Écrire pour le lecteur qui « scanne »

Vous vous reconnaissez sûrement, et d’ailleurs il est tout à fait possible qu’en ce moment même vous soyez entrain de lire cet article en diagonale. Alors :

  1. Ayez des titres accrocheurs
  2. Aérez le texte (avec des listes de puces par exemple)
  3. Faites des mini paragraphes
  4. Mettez des images, vidéos pour dynamiser votre contenu.

7 – Développer un style ou un ton unique

Définissez d’abord votre image de marque et une charte éditoriale digne de ce nom ! Vous ne pouvez pas communiquer de manière différente sur chaque contenu.

Les différentes méthodes et stratégies de Copywriting

Pour avoir un contenu efficace et engageant, il existe un panel de méthodes de copywriting.

L’équipe VOC a sélectionné pour vous les meilleures (selon nous) et quelques conseils en prime. N’oubliez pas, dans la communication, le plus dur est de faire simple !

Vous êtes prêts ? C’est partiiiii !

La méthode PAS (Problem, Agitate, Solve)

Très utilisée, elle est particulièrement efficace pour convaincre.

Problème → identifier un problème auquel est confrontée l’audience, puis le décrire. Il faut connaître les problèmes de notre cible avant de vouloir les lui décrire.
Agiter le problème → une fois le problème identifié, il faut le décrire pour que la personne
qui lit ressente des émotions.
Solution → Retourner dans le positif.

La méthode AIDA

La méthode AIDA, une des clés du succès des méthodes de vente du marketing digital. Cette méthode est utilisée partout et par tous. Le principe de cette méthode est que l’internaute se dirige naturellement vers un appel à l’action, exemple : faire une demande de devis, contactez-nous, téléchargez notre livre blanc…

Mais avant de passer à l’acte, l’internaute suit (inconsciemment) 3 étapes importantes :

  1. Attention : il est attiré par un titre ou une phrase d’accroche (par exemple : Les 10 erreurs à ne plus commettre pour acquérir de nouveaux clients)
  2. Intérêt : il se sent directement concerné par des faits, des affirmations ou des chiffres (exemple : la rentrée est passée et vous stressez à l’idée de préparer les fêtes de fin d’année ? Chez X, nous avons trouvé un moyen pour x)
  3. Désir : alors là, c’est le moment de vous vanter ! Partagez des avis clients, des témoignages, offrez-lui une réduction. Il faut qu’à ce moment, l’internaute se sente privilégier.
  4. Action : celle-ci, c’est l’étape la plus cruciale et la plus difficile à concrétiser, mais pas de panique ! Vous pouvez mettre un bouton d’appel à l’action, par exemple « en savoir plus », « nous contacter », « commandez ici ». Si vous avez un blog ou un service marketing, incitez l’internaute à s’abonner à votre newsletter.
Méthode AIDA, une méthode de copywriting

Misez tout sur l’accroche, sans elle, personne ne s’arrêtera ou ne s’intéressera à vous… Triste, mais c’est la réalité. Vous connaissez la phrase « vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne impression » ? Gardez-la en tête !

Une variante à la méthode AIDA : la méthode AIDCAS

C’est le même principe que la méthode AIDA, la méthode AIDCAS est conçue pour guider un client à travers le processus d’achat et qu’il en ressorte satisfait !!!

Vous reprenez les 4 étapes vues juste au-dessus et ajoutez-y 2 lettres : le C et le S.

  1. Attention : captez l’attention de votre audience cible
  2. Intérêt : éveillez l’intérêt en présentant des avantages et qu’il se sente concerné
  3. Désir : créez le désir pour le produit ou le service
  4. Conviction/confiance : rassurez le client que travailler avec vous ou achetez un de vos produits est le bon choix ! Montrez votre palmarès de clients phares, de témoignages ou de certifications.
  5. Action : incitez à l’action (souvent par un appel à l’action)
  6. Satisfaction : assurez-vous que le client est satisfait après l’achat. Comment ? Avec un e-mail de remerciement, une offre pour son prochain achat…

La méthode des 4U

Avec le trop-plein d’informations, de publications et autres contenus qui dégorgent d’internet, il faut que le vôtre ait un intérêt. Communiquer pour communiquer c’est NON !

La méthode des 4 U repose sur l’idée que votre titre ou phrase d’accroche soit à forte valeur ajoutée, on s’explique :

  • Utile : primordiale pour votre accroche, les visiteurs de votre site doivent avoir leur réponse à leur question « Qu’y a-t-il pour moi ? »
  • Urgent : il faut que l’internaute comprenne qu’on pourra résoudre son problème ou atteindre ses objectifs plus rapidement. Attention celle-ci est délicate : il ne faut passer pour le gros commercial de service qui cherche à vendre son produit ou son service.
  • Unique : sortez du lot ! On vous l’a dit, avoir un contenu c’est bien, se démarquer c’est mieux ! Plus votre contenu est spécifique, plus il a de chances d’être unique et d’acquérir des prospects qualifiés.
  • Ultra-spécifique : dès votre accroche, soyez ultra spécifique, c’est ce qui accrochera les visiteurs et les incitera à continuer la lecture de votre page (prenez exemple sur le titre de notre article).

Tout compte fait, vous avez les 4 U, maintenant à vous de ne pas en abuser ! Un marketeur n’est pas un commercial. Prenez le temps d’apporter la réponse à la question de façon précise et factuelle.

La méthode FAB

C’est la moins connue de toutes, à l’inverse des méthodes vues précédemment, elle met en avant les fonctionnalités d’un service ou d’un produit. Cette méthode est adaptée aux présentations rapides, basée sur 3 axes :

  • Fonctionnalités : faites une description factuelle du produit ou du service
  • Avantages : montrez en quoi c’est utile
  • Bénéfices : mettez en avant la transformation réelle et ce que votre offre apporte dans le quotidien de vos clients.

Grâce à sa structure d’argumentaire de vente, cela persuade un prospect de passer à l’action.

Petits conseils : identifiez clairement votre cible, veillez sur la concurrence et faites des phrases courtes avec des expressions dynamiques.

La méthode The Slippery Slide

Appelée également la « technique du toboggan glissant », cette méthode consiste à rédiger chaque phrase de manière à inciter le lecteur à lire la suivante. Il faut que vous vous mettiez en tête qu’une ligne en vend une autre. Assez complexe, elle est surtout pertinente pour les textes courts.

Exemple :

« Vous vous demandez sûrement ce qu’il vous manque pour réussir en affaires.
Peut-être que vous avez déjà lu des dizaines de livres sur le développement personnel, mais quelque chose cloche toujours…
Attendez, ce n’est pas tout : imaginez une stratégie, une méthode révolutionnaire qui vous propulse vers le succès en un rien de temps !
Intrigué ? Vous devriez l’être. Parce que ce qui suit pourrait bien être le tournant décisif de votre carrière.
Encore là ? Parfait, parce que nous allons plonger dans le vif du sujet et dans les détails qui feront de vous un vrai bulldozer inarrêtable. »

Pour vous aider, posez-vous les questions suivantes :

  1. Cette phrase est-elle indispensable ?
  2. La transition avec la suivante est-elle fluide ?
  3. Après celle-ci, ai-je envie de lire la suite ?

Par conséquent, si une des questions obtient un non, alors retravaillez vos textes.

La méthode des 5 objections universelles

Nous avons tous au moins une fois vécu cette situation : vous marchez dans la rue et vous êtes abordés par les bénévoles d’une association et là, la première phrase qui sort de votre bouche avant même de dire bonjour c’est « je n’ai pas le temps désolé ». Vous connaissez cette situation ?

De plus, en tant que vendeur c’est frustrant, mais pas de panique, vous pouvez détourner les objections en anticipant simplement :

Je n’ai pas le temps → « Votre problème empire chaque jour », « Cela ne prend que 5 minutes », « Cela vous fera gagner du temps »…
Je n’ai pas l’argent → « C’est beaucoup plus abordable que vous ne le pensez », « Grâce à cela, vous allez
gagner de l’argent », « Nous vous proposons des facilités de paiement »…
Ce n’est pas fait pour moi → « Vous pouvez bénéficier d’un remboursement si cela ne vous convient pas », « Cela fonctionne pour des personnes comme vous », « Cela a été conçu en prenant en compte vos besoins »
Je n’y crois pas → « Nous faisons cela depuis 50 ans », « Nous travaillons avec de grandes entreprises », « Nous avons de nombreux avis positifs »…
Je n’en ai pas besoin → « Il y a des avantages que vous ne soupçonnez pas », « C’est mieux que ce que vous
utilisez actuellement », « Cela répondra aussi à vos futurs besoins »…

Optimiser votre SEO

Maintenant que vous connaissez les meilleures méthodes de rédaction, il faut quand même que l’on vous parle d’une chose importante : le référencement.
Non, vraiment, on ne pouvait pas vous laisser dans l’ignorance !

Le référencement SEO de Google

Qu’est-ce que le SEO ?

SEO, c’est l’abréviation utilisée pour Search Engine Optimization. Bon, on vous la fait en français : optimisation pour les moteurs de recherche.
En clair, il s’agit d’un ensemble de techniques qui permettent de positionner un site internet dans les moteurs de recherches et le rendre le plus visible possible.

Vous voyez, quand vous recherchez quelque chose sur Google, vous avez toujours plusieurs liens étalés sur plusieurs pages… mais vous allez très rarement regarder sur la deuxième page, pas vrai ? Et bien, c’est exactement ça l’objectif : faire en sorte que votre article de blog apparaisse en tête de liste si une recherche est établie à son sujet ! Afin que cela fonctionne, il faut travailler sur ses mots-clés.

Dans le cas où vous souhaitez aller plus loin, nous avons pensé à tout : téléchargez notre livre blanc !

Nos amis les intelligences artificielles

Dernier point important avant de vous lancer dans une aventure fantastique sur les lignes du web : les intelligences artificielles.

D’autant plus que les avis sont mitigés à ce sujet. Mais pour ceux qui l’ont adopté, laissez-nous vous dire que… c’est une très mauvaise idée ! 😱

L’ennemi de Google

Premièrement, Google. On sait tous que c’est LE moteur de recherche le plus utilisé sur terre. Alors, mieux vaut ne pas le contrarier. D’autant plus que Google a interdit l’utilisation de l’IA pour la rédaction de contenu.
Effectivement, celle-ci génère des doublons de mots sur plusieurs sites, ce qui devient obsolète pour l’originalité et la pertinence du référencement SEO.

Deuxièmement… l’intelligence artificielle, tout simplement. Et oui, tout est dans le terme ! C’est ar-ti-fi-ciel. On dit que l’erreur est humaine, mais elle peut aussi bien être informatique.
Par exemple, l’IA va générer du contenu peu optimisé pour le référencement naturel. Alors, autant écrire vous-même en plaçant vos propres mots-clés.
Évidemment, le texte va manquer d’émotion… Mais ce n’est pas tout : malheureusement, malgré ses nombreux avantages, l’intelligence artificielle a une compréhension limitée du contexte d’une entreprise et manque de vision stratégique à long terme.

Bref, vous savez ce qu’il vous reste à ne pas faire. 😂


En conclusion, vous avez maintenant, vous avez toutes les clés en main pour rédiger des articles du tonnerre 😎

Ou… Si vous avez encore un peu de mal à rédiger vos textes ou à atteindre les résultats des objectifs fixés, vous pouvez toujours faire appel à nous 😉

Dites-nous si vous avez rédigé un article récemment, on ira y jeter un coup d’œil. 👀

À bientôt !