Le secret ULTIME pour acquérir de nouveaux clients : communiquer localement !

NOTER CET ARTICLE :
[Total des votes : 2]

Oui, c’est vrai qu’un secret transmis, n’est plus un secret… pourtant cela reste LA technique qui va vous faire acquérir de nouveaux clients ! Vous en doutez ? Nous allons vous le prouver dans cet article. Attachez votre ceinture, vous n’êtes pas prêts !

La quête pour obtenir de nouveaux clients est très longue… Ce n’est pas une simple promenade de santé, ça nécessite beaucoup de ressources et surtout, c’est très chronophage !

C’est à ce moment précis que nous intervenons et que nous vous conseillons. N’ayez crainte, nous sommes là pour vous faciliter la vie et surtout vous faire gagner du temps 😇

Communiquer localement c’est quoi ?

Excuse Me Reaction GIF by One Chicago - Find & Share on GIPHY

Tout d’abord, une bonne stratégie de communication c’est une communication locale solide.

C’est-à-dire qu’elle comporte un double enjeu non négligeable :

  • Votre ciblage avec une zone géographique précise
  • Une couverte établie : consistant à définir les actions à mettre en place pour que cette communication soit vue par la majorité des consommateurs ciblés.

De plus, une communication locale rapproche et fidélise. La proximité est une force et permet de donner d’avantage de crédibilité à l’entreprise sur le terrain.

La communication locale rend le message de la marque ou de l’enseigne plus humain car elle repose sur des échanges réels avec la clientèle. Une relation personnelle s’établie entre l’équipe locale et le client et ce facteur est un argument de fidélisation à ne surtout pas ignorer. Pour finir, cette démarche de communication locale valorise l’authenticité.

Comment établir une communication locale ?

How GIF - Find & Share on GIPHY

Les chiffres c’est parlant et nous savons que vous aimez ça alors parlons chiffre une petite minute :

  • 91 % du chiffre d’affaires du commerce de détail est réalisé dans l’un des 340 000 magasins physiques que compte la France.
  • 50 % des consommateurs déclarent prévoir de continuer à faire leurs achats via des canaux physiques en 2030.

Les statistiques sont unanimes, le commerce repose essentiellement sur la dynamique de point de vente, d’ailleurs le petit rappel qui fait plaisir : les points de vente sont localisés !

Cet aspect local ce n’est pas qu’un point de vente, c’est un lieu, une proximité, une identité propre, une équipe, une zone de chalandise, en bref c’est votre arme secrète !

Votre ciblage doit être au maximum de sa précision

Red Dead Redemption 2 Sniper GIF by Rockstar Games - Find & Share on GIPHY

Il est essentiel d’être précis, que cela soit dans la définition de la cohérence du message que vous voulez porter mais également la précision des médias que vous allez entreprendre.

Pour une précision optimale, une communication locale doit s’appuyer sur 4 types de médias :

  • Médias de proximité : imprimés publicitaires notamment les catalogues et dépliants
  • Médias signalétiques : cinéma de quartier, affichage longue conservation, PLV, parking, vitrine
  • Médias digitaux : Bannière, plans, géolocalisation
  • Médias locaux : Radios locales, presse locale

Les médias locaux entretiennent souvent avec leur cible, une relation de très grande proximité. Leur public est fidèle, participe à des événements et à des jeux concours organisés par le support. En choisissant avec soin ces vecteurs parmi les médias locaux, la communication locale profite « naturellement » d’un public très identifié.

Dans ce contexte, les médias digitaux et les médias signalétiques fonctionnent selon la même logique. Un algorithme où la topographie conduit à ce que seuls les consommateurs pénétrant dans la zone de chalandise ou s’y intéressant dans leurs recherches soient exposés à la communication. C’est l’auto-ciblage.

La méthode à utiliser est de multiplier les médias de diffusion afin de faciliter la mémorisation chez votre cible.

Le référencement local : l’arme fatale

Angry Power GIF by SpongeBob SquarePants - Find & Share on GIPHY

Vous n’êtes pas au courant ? Le référencement local vous permet d’améliorer la visibilité d’une entreprise, ou bien d’un commerçant dans les résultats de recherches locales.

Vous pouvez donc générer du trafic sur votre site puis dans votre point de vente, ce qui amène à une notoriété accrue dans votre zone de chalandise.

Pour l’appliquer il y a 2 moyens :

  • Référencement naturel (SEO) : nécessite aucun achat d’espace
  • Référencement payant (SEM) : consiste à acheter de l’espace publicitaire sur les moteurs de recherche

Pour commencer, le SEO peut être optimisé en soignant les mots clés dans le contenu de votre site et en étant mis à jour régulièrement. Si vous générez des liens entrants et sortants vers votre site, tout en étant actif sur vos réseaux sociaux (oui, le digital a son impact au niveau local), alors vous avez tout gagné.

N’oubliez pas de géolocaliser votre entreprise sur Google My Business en remplissant la fiche de votre entreprise avec un maximum de détails. Cela vous permettra d’améliorer votre visibilité locale.

Concernant le SEM, vous pouvez acheter des mots clés constitués dans votre domaine d’activité comme par exemple « Jardinier Pontoise 95 » sur Google Adwords ! Ces actions permettent de toucher vos prospects locaux et d’acquérir de nouveaux clients.

Si vous voulez en savoir plus sur le référencement naturel, nous en parlons aussi dans notre article :

5 techniques à appliquer pour un bon référencement naturel en 2022

Le grand final

Symphony GIF by TEN Music Group - Find & Share on GIPHY

Une communication se doit d’être cohérente et claire pour répondre à des objectifs et à une cible précise. Dans une stratégie locale, la géographie est certes « limitée » mais votre potentiel de fidélisation en point de vente est colossal.

Vous serez lié par un contrat de confiance passé entre votre client et votre authenticité dans votre communication locale.

N’hésitez pas à nous suivre pour ne RIEN rater des prochains articles, merci de nous avoir lus jusqu’ici, on se retrouve très bientôt pour du très très lourd ! 😉